Edito

Nos bons résultats et nos coûts

Quand, à grand renfort de slogans, les médias nous incitent à protéger notre environnement, ils oublient ceux d’entre nous qui pratiquent au quotidien le geste de tri, et cela depuis 2004. En 2019, nous avons collecté 38 700 tonnes de déchets produits par les 50 000 habitants / contribuables gérés par notre syndicat intercommunal. 21 000 tonnes d’entre elles ont été apportées en déchèterie et 17 700 tonnes collectées en porte à porte ou dans les colonnes d’apport volontaire. À ce jour, 94,8 % de nos déchets sont valorisés, ce qui donne en pourcentage, 47,75 % de matières recyclées, 32,7 % de nos tonnes converties en énergie électrique et 14,4 % de fonds d’assiettes et végétaux compostés. Mais nos efforts pour la protection de l’environnement ont un coût. En moyenne, 200 € par an et par habitant, traduit par un taux global sur nos avis d’imposition de 15,70 %. La diminution des soutiens d’Eco-Emballages (Citeo aujourd’hui), la baisse des prix de vente de certains matériaux recyclés, les augmentations du prix des énergies et de nos équipements, devront être supportés par notre budget. Sauf que les bons élèves ne sont pas toujours reconnus et soutenus. En effet, dans le rapport annuel sur l’environnement de notre Communauté d'agglomération du Grand Avignon, il a été omis d’intégrer les bonnes performances de tri du SMICTOM Rhône-Garrigues. Il est vrai, qu’elles n’étonnent plus après 15 années de bons résultats. Très certainement que son rapporteur n’a pas voulu comparer les siens aux nôtres !!

 

La taxe et son calcul (TEOM)

Fréquemment, j’entends dire que le service du SMICTOM est cher, avec un taux de TEOM global trop élevé à 15,70 %. 
Comparé aux taux du Grand Avignon qui s’étalent de façon surprenante entre 7 % et 10,90 %, cela semble bien exact. Sauf, que pour établir le montant à payer, il faut appliquer ce taux à une valeur locative qui, elle, est aussi très variable. Ainsi, un emaison située dans le périmètre de Montfavet, voit sa TEOM se traduire par un montant de 756 € / an à régler au trésor public, pour un taux de 10,90 %. Une construction comparable à Saze, avec un taux de 15,70 %, sera redevable de 425 € / an. Voilà pourquoi, j’invite tous ceux qui m’interpellent sur ce sujet, à contrôler la valeur locative de leur habitation.

 

L’avenir de notre syndicat

La loi Notre a pour objectif, entre autres, de supprimer les syndicats intercommunaux par mutualisation des services pour en limiter les coûts, en les intégrant dans les Communautés d’agglomération. Ainsi, Estézargues, Théziers, Aramon et Domazan, rejoindraient leur Communauté du Pont du Gard et les sept autres communes de notre syndicat, rejoindraient le Grand Avignon. Ces intégrations, par on ne sait quelle fulgurance, devaient s’effectuer au 1er janvier 2020. Face à la difficulté d’un tel transfert en un temps extrêmement contraint, il a été décidé de prendre une année pour évaluer à moyen terme, les conséquences juridiques et financières d’une telle séparation (partage des biens). Lesquelles, ne diminueront pas le taux de TEOM. Le grand débat qui s’est déroulé cette année à l’initiative du gouvernement, a surtout démontré que le principe de proximité avait encore « droit de cité » et devrait permettre, dans certains cas, d’amender le texte de loi pour en assouplir la mise en oeuvre.

 

Le Président du SMICTOM Rhône-Garrigues,
Georges BEL

trier3 Comment trier Questions fréquentes Vos jours de collecte Vos démarches

lettre Consulter Recevoir