L'apport volontaire

Des points d'apport volontaire sont installés sur chaque commune. Vous trouverez :

  •  des colonnes à verre, destinées à recevoir les pots, bocaux et bouteilles en verre,
  •  des colonnes pour le papier, destinées à recevoir les journaux, magazines, prospectus.

Le SMICTOM compte 104 points d'apport volontaire sur son territoire, avec 115 colonnes à verre et 98 colonnes papiers. Ils sont installés sur des axes passants avec possibilité de se garer en toute sécurité. Ils sont collectés par la société Vial (désignée par procédure de marché public), 3 fois par mois.

 

Attention aux erreurs de tri !

 

Dans les colonnes à verre : surtout pas de bouchons et capsules, vaisselle, faïence, pots de fleurs, etc

Dans les colonnes à papiers : surtout pas de papiers sales (essuie-tout, couches-culottes,...), film plastique entourant certaines revues, etc.

 

Les dépôts sauvages au pied des colonnes sont interdits.

 Le verre et le papier sont collectés en apport volontaire, pourquoi ?

 

Pour le verre, il s’agit :

  1. De raisons de sécurité : les agents en charge de la collecte et du tri peuvent se blesser en manipulant du verre cassé,
  2. De raisons d’économies de véhicules et de carburant : le verre est très lourd et très volumineux et nécessiterait un grand nombre de véhicules et de rotations,
  3. Et enfin des raisons de qualité des autres matériaux collectés : le verre subit de nombreuses manipulations et casse. Les petits bouts de verre s’incrustent dans les autres matériaux (carton, plastique), les rendant impropres au recyclage.

Pour le papier il s’agit :

  1. De raisons d’économies de véhicules et de carburant, car c’est aussi un matériau très lourd qui nécessiterait d’augmenter le nombre de véhicules de collecte,
  2. Des raisons techniques et financières liées à l’organisation des centres de tri pour lesquels cela génère un flux supplémentaire de déchets à trier.

 Globalement, ce sont 2 types de matériaux dont le rapport qualité/prix est plus avantageux en apport volontaire qu’en porte à porte.

Le papier est transporté directement à la papeterie Paprec à PUJAUT où il sera trié par qualité de papier. Il sera ensuite transformé en pâte à papier.

 

Le verre est transporté directement à Vergèze à la verrerie du Languedoc. Il sera trié mécaniquement pour retirer les impuretés (bouchons, capsules,...) et broyé. Ce broyat appelé calcin servira à la fabrication de nouvelles bouteilles.

 

 

Tri_apport_volontaire