Le SMICTOM : qu'est-ce que c'est ?

C'est une structure intercommunale qui

  • A en charge la collecte et le traitement des déchets ménagers des 49 793 habitants de ses 11 communes adhérentes,
  • Est dirigée par un comité syndical composé de 22 membres (2 élus par commune adhérente)
  • Emploi 9 personnes,
  • Gère 4 déchèteries, une plate-forme de compostage et un quai de transfert,
  • Délégue la collecte à un prestataire privé : Véolia
  • Confie le tri des déchets à recyler à deux centres de tri (Vedène et Nîmes) et l'incinération des ordures ménagères à un prestataire privé (unité de valoristion énergétique de Vedène).


    carte territoire 2019

 

 

 

 

 

 

 elus 2019

 

Situé en Languedoc Roussillon dans le Gard Rhodanien, le SMICTOM Rhône-Garrigues est un EPCI (Établissement Public de Coopération Intercommunale) chargé de l’élimination des déchets

Bien que dans le Gard, son bassin de vie est celui de l’agglomération d’Avignon, dans le Vaucluse.
Il regroupe 11 communes, soit environ 49 793 habitants.
La plus petite commune, Estézargues compte 556 habitants tandis la plus importante, Villeneuve lez Avignon, accueille 11 901habitants.

Son territoire s’étend sur 211 km², soit 236 habitants au km² (densité supérieure à la moyenne nationale qui est de 122,6 hab. au km²)

Du fait de sa proximité avec les agglomérations Nîmoise et Avignonnaise, c’est un territoire d’accueil avec une forte croissance démographique.
Les formes d’habitation sont diversifiées :

  • Des maisons de village dans les centres anciens,
  • Des pavillons dans les lotissements en périphérie,
  • De l’habitat vertical résidentiel (6%),
  • Mais aussi des mas agricoles, car la viticulture fait partie de l’histoire du territoire et constitue une des activités principales.

Une histoire qui commence en 1975, quand le Docteur Paul GACHE, alors Maire de Villeneuve lez Avignon, décide de mutualiser les forces de 6 communes pour collecter et traiter les déchets de ce territoire.
Cet élu visionnaire avait mis en place un système performant, pour l’époque, de compostage sur ordures ménagères brutes et d’incinération des refus de ce compostage.
Avec l’évolution de la législation, ce système a été abandonné en 1998.

 

Les faits marquants de la vie du SMICTOM RHONE-GARRIGUES :

En 2002 et 2003, les collectes sélectives des déchets et la TEOM (Taxe d’Enlèvement des Ordures Ménagères) ont été mises en place.

En 2004, une seconde déchèterie a été ouverte aux habitants.

En 2006, la redevance spéciale (facturation des déchets aux professionnels) est instaurée.
Les années 2007 et 2008 ont été des périodes de stabilisation des modes de collecte et d’analyse des performances des déchets ramassés.

En 2009, les travaux de réhabilitation de la plate-forme de compostage des déchets verts et de la Fraction Fermentescibles des Ordures ménagères sont terminés.
Cette même année, les services administratifs du syndicat s’installent dans de nouveaux locaux plus spacieux sur le site des Sableyes, à Villeneuve lez Avignon.

2010 a été l’année de :
• la réduction de la fréquence de collecte du bac jaune recevant les Emballages Ménagers à Recycler.
• la reprise aux communes de la collecte des déchets encombrants,
• la production d’un compost à la Norme NFU 044 -51

En 2012 :
• Mise en place de la collecte des textiles usagés
• Atteintes de tous les objectifs fixés par le grenelle de l’environnement
• Sensibilisations dans les établissements scolaires
• Création d’un site internet

2014 : Intégration de la commune de Roquemaure

En 2016, le SMICTOM Rhône-Garrigues a fêté ses 40 ans avec une grande campagne de communication.

2017 : Intégration de Roquemaure