Pourquoi ne trie-t-on pas sur ordures brutes ?

 

Une fois compactés, cassés, imbriqués les uns dans les autres et mélangés aux ordures ménagères, de nombreux matériaux ne peuvent plus techniquement être séparés.
Pour certains matériaux, des expériences ont lieu en complément de la collecte sélective, visant à retirer directement dans le flux d’ordures résiduelles ce qui n’a pas été collecté sélectivement. Mais il reste à faire la preuve de l’efficacité de ces techniques.
• Le recyclage des emballages ménagers doit se faire dans un cadre socialement, techniquement et économiquement pérenne.
    Social : les conditions de travail doivent respecter des consignes de sécurité et d’hygiène acceptables et le contact direct des travailleurs avec les ordures brutes doit être proscrit.

    Technique et réglementaire : certains critères de propreté sont indispensables au recyclage pour des raisons de sécurité sanitaire. Ainsi, la réutilisation des papiers-cartons ayant été en contact avec des matières fermentescibles est interdite
    Économique : l’analyse économique doit prendre en compte tous les paramètres et vérifier l’existence des débouchés durables pour des matériaux de qualité normalisée, à des prix de vente acceptables.
Aujourd’hui, seule la collecte sélective réunit ces conditions.

 

Retour aux questions fréquentes